Facebook

Combien sommes-nous en ligne ?

Nous avons 151 invités en ligne

Le journal de la majorité municipale numéro 2

Madame, Monsieur,


Depuis quelques mois, vous êtes destinataires de nombreux documents de l’opposition. Si les candidats changent, les méthodes quant à elles, restent les mêmes. Une fois de plus, les listes d’opposition sont dans la caricature, l’excès et la malhonnêteté quand elles décrivent l’action politique de Rodolphe Thomas et de son équipe municipale.


Ces opposants voudraient présenter une ville en difficulté où tout va mal.

Ils ne trouvent aucun point positif au bilan de l’actuelle municipalité. Bien sûr des choses restent à faire, mais le changement est en marche depuis de nombreuses années et nous sommes sur la bonne voie. La Mairie n’a jamais autant investi pour reconstruire la ville sur la ville.

Alors qu’ils ont tous les pouvoirs : l’Agglomération caennaise, la Région, l’Assemblée Nationale, le Sénat, le Gouvernement et la Présidence de la République et qu’ils sont dans l’échec, à Hérouville ils vous promettent de régler tous les problèmes. Ils n’ont pas su relancer la France ou inverser la courbe du chômage de notre pays mais ils promettent de le faire dans notre ville.

Le Parti socialiste a annoncé ses 10 priorités pour Hérouville et évoque des actions qui sont déjà réalisées pour les hérouvillais. Ses priorités sont celles de l’équipe municipale en place depuis 2008.

Des résultats concrets ont d’ailleurs été obtenus !

 

Hérouville, ce sont les Hérouvillais qui en parlent le mieux.

 


Yohan Beaufils, Entreprise AET France ■ Créée en 2001 à Hérouville, notre société de recherche et développement a toujours bénéficié et ce dès sa création, d’un accompagnement fort du Maire et de son équipe. Nous avons très vite développé une relation de confiance avec l’équipe constituée de professionnels qui connaissent la réalité du terrain. Rodolphe Thomas nous a accompagnés dans notre croissance en nous proposant des solutions d’hébergement flexibles et adaptées à nos besoins. Nous avons reçu également un support fort dans notre recherche de financement pour la création de nos nouveaux laboratoires. Grâce à ce support, nous avons pu créer 8 emplois en CDI dans le domaine de l’innovation sur le site de l’hôtel d’entreprises hérouvillais de la rue des sources, dans un contexte difficile. Christine MAROS, Entreprise Evolua Formation ■ Les entreprises souffrent de la crise et il est très difficile de savoir ce que l’avenir nous réserve. A Hérouville nous avons la chance d’être dans une ville dynamique où les élus s’engagent auprès des chefs d’entreprises pour favoriser le développement de leur activité, afin de créer de l’emploi. L’initiative économique est soutenue et encouragée à Hérouville, c’est une opportunité qui nous incite à aller de l’avant.

Frédérique SELLOS, auxilliaire de vie A la recherche d’un emploi et sans solution, je me suis tournée vers la mairie pour m’aider dans mes démarches. J’ai été accompagnée par la Mission Emploi, un service mis en place par Rodolphe THOMAS, pour accompagner et conseiller les demandeurs d’emplois. J’ai pu être écoutée et j’ai retrouvé confiance. Mais surtout on a pu me donner beaucoup d’informations, notamment sur les sociétés qui recrutent. Le Maire a aussi envoyé une lettre de soutien pour appuyer ma candidature à de nombreuses entreprises. Grâce aux services de la ville et de Rodolphe THOMAS, j’ai pu avoir de nombreux contrats de travail et aujourd’hui je suis employée dans un établissement pour personnes âgées, c’est pour moi un nouveau départ.»Arlody KANDA, quartier du Val ■ Je m’appelle Arlody, j’ai 20 ans. J’ai quitté l’école et je galérais… Je viens d’intégrer « Les Ateliers d’Insertion Professionnelle » : dispositif mis en place par la Mission Emploi de la ville d’Hérouville. C’est réellement une 2ème chance pour moi, et je l’ai saisie. J’ai un contrat de travail de 12 mois (découverte et apprentissage des métiers du bâtiment), avec une formation de remise à niveau sur place et la possibilité de suivre une formation qualifiante et/ou diplômante. Ce dispositif est unique dans la région. Il va permettre à beaucoup de jeunes de s’en sortir. Je compte passer un diplôme d’électricien du bâtiment et créer ma boîte à la fin de mon contrat. Ce dispositif innovant assure automatiquement une sortie positive, vers une formation ou un emploi direct. Nous sommes au total 30 personnes ayant intégré ce dispositif.

 

Sophie SE MAILLE , représentante parents d’élèves à l’école Poppa de Valois Présidente d’association de parents d’élèves. ■ En tant que maman de trois enfants et représentante de parents d’élèves, je constate au quotidien que l’éducation est une priorité pour Rodolphe Thomas. Nos écoles sont bien entretenues et nos enfants disposent des moyens suffisants pour assurer leur scolarité. J’ai apprécié la façon dont les nouveaux rythmes scolaires vont être mis en place par la ville, nous avons choisi de prendre le temps nécessaire et de mettre en place une vraie concertation. Lors de la rentrée scolaire, nous avons pu compter sur l’engagement de notre Maire pour défendre nos intérêts et garantir un cadre scolaire de qualité.Stéphanie DELAU NAY, mère de 2 enfants ■ Mon enfant a eu des difficultés pour suivre sa scolarité. Il avait des lacunes dans quelques matières qui lui faisaient perdre confiance en lui et baisser les bras. J’ai décidé d’aller voir avec lui le GIP Réussite Educative installé à la Mairie. Mon fils a pu bénéficier d’un suivi et d’un soutien scolaire à la maison. Il a rattrapé son retard, s’est amélioré mais surtout

 

Claudine LAMOTTE, bénévole associative ■ A Hérouville, les séniors sont au coeur des préoccupations de la municipalité et ils ont toute leur place dans l’animation de notre ville. Beaucoup sont engagés comme moi dans le milieu associatif et permettent la réalisation de nombreux événements et manifestations proposées par la Ville. Le Noël des séniors est toujours très important et très apprécié. En tant que bénévole de la Maison de retraite, je vois par moi-même que tous les moyens sont utilisés pour rendre la vie la plus agréable possible à nos anciens. Nacima AÏT TALEB, quartier Montmorency ■ Très peu de villes mettent à disposition des jeunes un local où ils peuvent se retrouver. On sait maintenant qu’on a un lieu pour nous au 411 des Belles Portes. Avec les animateurs, on peut monter des projets mais aussi être accompagné et conseillé dans nos démarches personnelles. L’ambiance est sympa, on sait qu’on ne dérange personne mais surtout on nous fait confiance. On a même décidé d’organiser des événements avec nos anciens, ainsi toutes les générations peuvent se rencontrer. Un deuxième local va ouvrir à la Haute Folie, c’est encore une très bonne nouvelle pour nous.

 

Marie-Claude SU ZANNE, quartier du Val ■ J’ai vécu pendant trente ans au Grand Parc et comme beaucoup d’Hérouvillais je suis satisfaite du nouveau visage de notre ville. La mairie a construit beaucoup de nouveaux logements et quand mon immeuble vétuste à été déconstruit, j’ai eu le choix de repartir dans un logement neuf ou ancien. J’ai choisi un appartement neuf dans le quartier du Val et je ne regrette pas mon choix. Les services de la ville et le bailleur m’ont accompagnée tout au long de mon déménagement et je les en remercie. Jessica FOUCHEAUX , quartier Grand Parc ■ Je vis depuis de nombreuses années dans le quartier du Grand Parc et je suis heureuse de voir nos immeubles rénovés. Beaucoup de travaux ont été réalisés pour améliorer notre confort et notre cadre de vie. Sans avoir quitté mon logement, j’ai l’impression d’avoir déménagé tant le changement est important. Le quartier du Grand Parc s’est offert une seconde jeunesse et les habitants en sont très contents. Calvados Habitat s’est déjà engagé à rénover les derniers logements.

 

Bagdad BEL MAHI, commerçant, quartier Grand-Parc ■ Régulièrement, j’ai été dérangé par le bruit qu’occasionnaient des individus venus de l’extérieur de la ville et qui se regroupaient devant mon commerce. De nombreuses voitures roulaient aussi à forte vitesse dangereusement et dérangeaient le voisinage. La Police Nationale intervenait mais une fois qu’elle était partie les troubles revenaient. Lorsque j’ai su que la Mairie allait mettre des caméras je n’étais pas sûr de l’efficacité de ce dispositif et cela m’inquiétait un peu, il faut l’avouer. Mais le résultat est sans appel : la rue de Strasbourg a retrouvé sa tranquillité. André MIGNOT, retraité ■ Avant que Rodolphe Thomas ne décide de créer la Police Municipale à Hérouville, on devait se rendre au poste de Police Nationale en cas de besoin. La Police Municipale a un vrai rôle de proximité au service des habitants. Ils sont au coeur des quartiers, sécurisent les sorties d’écoles et surveillent les logements durant les vacances. En cas de nécessité, ils sont toujours à l’écoute et réactifs quand il faut intervenir. C’est un vrai plus pour la prévention et la sécurité dans notre ville.

Michel LEBOEUF , Président d’une association hérouvillaise ■ Ancien commerçant et Hérouvillais depuis 1970, je me suis investi dans de nombreuses associations pour animer notre ville et surtout créer du lien entre les habitants. En tant que citoyen, c’est aussi notre responsabilité de participer à la vie de notre commune. Depuis que j’ai accepté de présider une association Hérouvillaise je travaille étroitement avec les services de la ville et les élus. J’apprécie leur disponibilité et leur honnêteté. Quelles que soient les associations, elles sont traitées avec le même égard et sans favoritisme. Nous travaillons en confiance et en transparence. À la mairie les choses sont claires et nous avons toujours pu compter sur l’aide du maire. Dernièrement notre local a connu un sinistre et très vite la mairie est venue à notre aide. Ils ont été très efficaces et c’est important pour les bénévoles de se sentir soutenus.Léa CHATEL , jeune sportive ■ Je suis née à Hérouville et je fréquente les équipements sportifs de la ville depuis mon enfance. Nous avons la chance d’avoir de nombreux endroits où pouvoir faire toutes sortes de sports dans de bonnes conditions. De nombreuses manifestations sportives hérouvillaises soutenues par la Mairie ont une dimension nationale et donnent une image dynamique d’Hérouville. En tant que sportive de haut niveau, championne d’aviron, je suis fière d’avoir porté haut et fort les couleurs de notre ville et je remercie la Ville de m’avoir accompagnée dans ma passion. Erwann BERNET, hérouvillais et bénévole au festival de Beauregard ■ Notre région attendait depuis des années un grand festival de musique et je suis fier que ce soit ma ville qui se soit lancée dans cette aventure. C’était un pari risqué mais c’est un vrai succès. Dans toute la France, on connaît John Beauregard et son festival, et Hérouville rime avec musique. C’est naturellement en tant qu’Hérouvillais que j’ai voulu participer à ce projet, je suis bénévole et fier d’accueillir chaque été dans ma ville plus de 50 000 festivaliers.Ajellal EL MAHFOUD, gérant du coccimarket de la Grande Delle ■ Quand j’ai décidé d’ouvrir mon commerce à Hérouville, la ville a facilité mon installation, notamment en m’aidant à trouver un logement. Les élus m’ont accompagné dans toutes mes démarches. Je suis heureux d’être venu dans une ville dynamique et surtout dans le quartier de la Grande Delle où les habitants sont très gentils avec moi. Le commerce de proximité c’est important et je sais que je peux compter sur la Mairie si j’ai besoin en cas de difficultés. C’est rassurant pour un petit commerçant. Hélène ANGELI QUE , responsable de l’association de quartier de la Grande Delle ■ J’ai décidé de m’engager dans une association de quartier, car c’est important de s’investir pour sa ville et pour les habitants. On tente de faire bouger notre quartier en proposant des activités et en réalisant des événements. Une association de quartier, c’est aussi un lieu où les habitants peuvent se retrouver et échanger, c’est très important. Dans toutes nos démarches, on sait pouvoir compter sur le soutien de la ville et de nos élus.Jean-Francois AL Y, médecin ■ Le sujet de la santé a toute son importance dans le débat municipal et il me semble utile de rappeler toutes les actions qui existent déjà sur Hérouville. En effet, comme beaucoup d’Hérouvillais peuvent le constater, des efforts importants ont été réalisés ces dernières années par la municipalité en matière de Santé. L’ouverture de la Maison du Coeur, la réalisation des parcours santé à Lébisey et aux Belles Portes, les ateliers équilibre en partenariat avec les mutuelles, le dispositif Atelier Santé Ville, toutes ces actions soutenues par la ville apportent un panel d’activités importantes aux Hérouvillais et participent ainsi à la prévention de nombreuses maladies.

 

Les propos incohérents de Madame Laurence DUMONT

Madame Dumont, présidente du comité de soutien du candidat Thierry Legouix, perd la mémoire ou cultive la mauvaise foi. Cela prouve encore une fois qu’elle est dans le déni de ce qui se construit depuis plus de dix ans pour les Hérouvillais

Selon elle, « tout va bien » car elle défendrait « des dossiers » mais lesquels ? Celui de la Zone de Sécurité Prioritaire (ZSP) ? Celui de la politique de la ville ? Celui du Contrat Urbain de Cohésion Sociale (CUCS) qui fragilise par la baisse des crédits nos associations lesquelles oeuvrent sur les champs de l’insertion sociale et professionnelle ?

Le maire Rodolphe Thomas est le seul élu à s’être engagé auprès du ministre de l’intérieur afin d’obtenir le dispositif de la zone de sécurité prioritaire (ZSP). Par trois reprises, il a alerté tous les parlementaires, députés et sénateurs, pour que notre ville puisse en bénéficier. C’est enfin chose faite et non sans mal !
Alors que Madame Dumont manifestait avec d’autres élus socialistes contre les baisses de crédits du CUCS, imposées par le gouvernement précédent, depuis qu’elle est dans la majorité et 1ère vice-présidente de l’assemblée nationale, nous ne l’entendons plus !!! Or, la baisse des crédits du gouvernement actuel s’amplifie et menace l’avenir des associations hérouvillaises et de l’agglomération caennaise.
Après avoir tant décrié et voté contre toutes les actions de la politique de rénovation urbaine initiée par le maire d’Hérouville, le parti socialiste local nous annonce pourtant aujourd’hui un futur plan de rénovation. Qu’est-ce qui justifie ce revirement ?
Que Rodolphe THOMAS, maire d’Hérouville et 1er vice-président de Caen la mer, au plus proche des Hérouvillais, combatte des choix de l’agglomération depuis des années, est la marque de son sens des responsabilités à l’échelle locale mais aussi nationale.
Les dérives budgétaires et le manque de contrôle de gestion de l’agglomération, dénoncés depuis 5 ans par Rodolphe Thomas, ont été récemment relevés par un cabinet d’audit financier payé par Caen la mer.
La majorité municipale s’est opposée à la création d’un nouvel impôt d’agglomération et à son augmentation qui s’est malheureusement confirmée. De même, elle a alerté les services de l’agglomération sur la mauvaise réorganisation de la collecte des déchets verts et ménagers et obtenu des avancées. Rodolphe Thomas dénonce tout haut ce que d’autres villes de l’agglomération caennaise ne veulent pas voir et refusent d’entendre par pure idéologie politique, au détriment de leurs administrés.
Si alerter, dénoncer les dérives budgétaires pour le bien des habitants de l’agglomération et ne pas être inféodé au seul bon vouloir de certains élus de l’agglomération, c’est s’isoler alors NON ; il s'agit simplement de cohérence pour la défense de nos concitoyens…

Quelle que soit la couleur politique du gouvernement, Rodolphe Thomas a toujours pris toutes les initiatives nécessaires pour le bien-être des Hérouvillais, sans démarche politicienne et clientéliste.


Quand Thierry Legouix ne soutient pas Hérouville et les Hérouvillais ! Quand le conseil général vote la subvention en faveur du Festival Beauregard, Thierry Legouix et ses collègues socialistes NE LA votent PAS ! Quand le conseil général vote la subvention en faveur de l’opération Grand Stade pour les jeunes, Thierry Legouix et ses collègues socialistes NE LA votent PAS ! Quand 300 élèves sont accompagnés par le GIP réussite éducative, le gouvernement socialiste baisse sa subvention cette année de 23 000 e et thierry legouix ne fait rien ! Quand les associations interviennent en matière d’insertion sociale, professionnelle, de l’éducation et de la santé le gouvernement socialiste baisse de -75% leurs crédits (crédits urbain et cohésion sociale) et Thierry LEGOUIX NE FAIT RIEN !